Les nouvelles règles de financement de l’immobilier d’investissement.

Oct 1, 2020 | #Consult&moi n°2, #Courtage

Les taux de crédits immobiliers demeurent historiquement bas et attractifs pour les emprunteurs. Ainsi en moyenne les taux sont actuellement de 1,10 % sur 15 ans, 1,30 % sur 20 ans et 1,55 % sur 25 ans, mais pour les meilleurs profils, il est possible de négocier des taux plus bas.

Crédit immobilier : les banques de plus en plus frileuses

Malgré cette possibilité d’accéder à la propriété grâce à ces taux faibles, le taux de refus a doublé en quelques mois… En effet, les recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) ont restreint les conditions d’accès et exclu de nombreux investisseurs.

Pour rappel, le HCSF a recommandé à la fin 2019 aux établissements bancaires de limiter la durée des prêts à 25 ans et de veiller à ne pas dépasser l’endettement des emprunteurs à 33 % de leurs revenus sans tenir compte du reste à vivre. Malgré une possibilité de dépasser ce plafond des 33% de taux d’endettement pour 15% des dossiers, de nombreux projets immobiliers sont abandonnés. Ces directives ont fait exploser la part des dossiers refusés de 6,6 % à la fin mai à 10,7 % en septembre. Les taux de refus ne prennent pas en compte, les profils clients refusés par les banques si les revenus de l’emprunteur, sa capacité d’épargne et les contreparties espérées ne répondent pas à leur cible.

Les refus de prêts immobiliers peuvent également avoir pour cause l’atteinte du taux d’usure. Ce dernier est un seuil global qui ne peut être dépassé par un organisme prêteur, il est composé : du taux d’emprunt, des frais de dossiers et de courtage, les coûts de garanties et d’assurances et enfin des frais d’ouverture de compte. La Banque de France constate les taux effectifs moyens pratiqués, en augmente d’un tiers le résultat et en détermine le taux d’usure applicable en fonction de durée de l’emprunt.

evolution taux d'usure prêt immobilier

Évolution du taux d’usure des prêts immobiliers

Publié au journal officiel à la fin de chaque trimestre pour le trimestre suivant, le seuil d’usure varie en fonction de la catégorie de prêts, du montant emprunté et de la durée.

Pour le 3eme trimestre 2020, le taux d’usure a augmenté de 0,06 % sur les prêts de 20 ans et plus.

Cet article vous est proposé par Credifinn

Courtier en crédit, Credifinn est le spécialiste du financement de la clientèle patrimoniale et des investisseurs non résidents ou expatriés.

Vous aimerez certainement

#Consult&moi n°4 #LMNP#Tendances
Hébergement des seniors
L’évolution de l’hébergement des seniors

L’évolution de l’hébergement des seniors

Le véritable enjeu de notre décennie est le vieillissement de la population française et l’explosion de la dépendance. L’EHPAD répond essentiellement à une problématique de fin de vie, en moyenne après 84 ans ; l’espérance de vie dans ce type d’établissement y est d’ailleurs très courte. La question majeure se situe avant l’entrée en EHPAD et réside en la capacité à mesurer les besoins, tant en termes quantitatifs que qualitatifs.

#Consult&moi n°4 #LMNP
Résidences services seniors
Résidences services seniors : un investissement socialement responsable

Résidences services seniors : un investissement socialement responsable

Aujourd’hui, 16 millions de Français ont plus de 60 ans et en 2030 ils seront 20 millions. Proposer des logements adaptés aux seniors, leur offrir un habitat bien pensé et sécurisé, pérenniser les liens sociaux et garantir leur autonomie devient alors un enjeu prioritaire de la « Silver économie ». Le support résidences services seniors permet alors de répondre à ces nouveaux besoins.